VW et Bosch veulent travailler ensemble sur la conduite autonome

VW et Bosch veulent travailler ensemble sur la conduite autonome

Après l’arrivée des voitures électriques dans le courant dominant de la société, la prochaine grande étape semble être la conduite autonome. Les voitures autonomes, que le conducteur n’utilise que comme taxi, sont l’objectif ambitieux de nombreuses entreprises. Apparemment, VW et Bosch ont uni leurs forces pour que cela se produise.

La nouvelle dream team ?

Y a-t-il un combo prometteur à venir? Bosch et VW veulent mettre en commun leurs forces respectives afin de faire à terme faire un grand pas en avant à la conduite autonome. En plus d’une sorte de pilote automatique d’assistance (niveau 2), un mode entièrement automatisé (niveau 3) serait même en développement. Les deux sociétés l’ont annoncé dans un communiqué de presse

« Il s’agit de systèmes mains libres dits de niveau 2 pour la ville, la campagne et l’autoroute ainsi que d’un système dans lequel le véhicule prend en charge toutes les tâches de conduite sur autoroute (SAE niveau 3) »

Premiers résultats 2023

Apparemment, les deux sociétés sont extrêmement sérieuses au sujet de la collaboration. Après tout, les premiers résultats devraient être tangibles dans les véhicules VW dès l’année prochaine. Non seulement les modèles VW comme Golf, Passat & Co. sont concernés. Au contraire, la coopération devrait concerner l’ensemble du groupe VW et donc éventuellement aussi des marques telles qu’Audi, Skoda et Porsche. Par ailleurs, Audi n’est pas une page blanche en matière de conduite autonome. Après tout, l’entreprise a parlé d’un visionnaire « pilote d’embouteillages » il y a près de cinq ans. Cela devrait rendre la conduite sur autoroute plus confortable. Cependant, Audi a cessé de le développer en 2020. Bosch pourrait fournir une assistance ici avec un grand savoir-faire. Après tout, la société a déjà développé un pilote automatique comparable pour Daimler. La coopération avec le groupe automobile, dont fait partie Mercedes Benz, n’a pris fin que récemment. Plein d’entrain pour l’action, Bosch pourrait désormais conduire VW vers des technologies pionnières.

concentration pour les deux entreprises

Le projet semble prestigieux tant pour VW que pour Bosch. Les deux sociétés disent souhaiter réunir « sensiblement plus de 1 000 spécialistes » lors de la phase de développement. Petit à petit, l’objectif est de rendre la conduite autonome socialement acceptable et adaptée au plus grand nombre. L’une des nombreuses pièces du puzzle qui manque encore est la reconnaissance de l’environnement du véhicule. En conséquence, l’un des objectifs est également «le développement de logiciels axé sur les données basé sur les informations d’une enquête environnementale à 360 degrés». Ici, l’accent est mis sur l’intelligence artificielle. Nous sommes curieux de voir si et quand la coopération entre VW et Bosch portera ses fruits. Après tout, les constructeurs automobiles allemands doivent vraiment se dépêcher s’ils veulent suivre la concurrence mondiale des voitures électriques.