Vodafone travaille sur son propre matériel pour les réseaux 4G et 5G

Vodafone travaille sur son propre matériel pour les réseaux 4G et 5G

Vodafone se lance lui-même dans le secteur des équipements de réseau et a l’intention de proposer à l’avenir son propre matériel de communication mobile dans les réseaux 4G et 5G. Désormais, l’opérateur mobile ne veut plus s’appuyer sur les radios propriétaires de Huawei, Ericsson ou Nokia.

Vodafone Open RAN : propres stations de base dans le réseau 4G et 5G

À l’avenir, Vodafone utilisera ses propres stations de base, y compris des logiciels développés en interne, pour les stations de radio du réseau 4G et 5G. Les processeurs requis pour cela sont développés conjointement par Vodafone et Intel et proviennent d’installations en Allemagne, en Espagne et en Grande-Bretagne.

La communication entre les stations de radio Vodafone s’effectue dans le cadre de l’initiative Open Radio Access Network (Open RAN), ce qui signifie que les opérateurs de réseau ne sont plus nécessairement liés à l’utilisation de stations de radio d’autres fournisseurs tels que Huawei, Ericsson et Nokia, ce qui utiliser un logiciel propriétaire.

700 salariés impliqués rien qu’en Espagne

Santiago Tenorio, directeur de l’architecture réseau chez Vodafone, a confirmé dans une interview avec Reuters qu’une équipe de 700 personnes travaille sur la technologie radio spécialement développée dans le nouveau centre de recherche espagnol à Malaga. Le projet peut s’appuyer sur un budget de 225 millions d’euros sur les cinq prochaines années.

Passionnant : seuls 50 employés travaillent avec Intel sur les processeurs, les 650 employés restants s’occupent du développement logiciel.

En outre, la recherche sur le propre matériel de Vodafone pour les réseaux 4G et 5G à Newbury, en Grande-Bretagne, est encouragée. Le fournisseur de communications mobiles y exploite déjà un laboratoire de test et d’intégration Open RAN. Un « pôle de compétences » plus petit avec environ 200 employés doit également être construit à Dresde, en Saxe développer.

Pour les premières stations de base qui entreront en service, Vodafone utilise toujours des conceptions de référence d’Intel. Ils sont basés sur l’Intel Atom P5900 dans le processus 10 nm, y compris le CPU Atom P5962B avec 24 cœurs.

Dans le cadre des services Intel Foundry (IFS) utilisés, cependant, Vodafone en tant que client peut faire adapter les puces à ses propres besoins et selon ses propres spécifications. À l’avenir, Vodafone utilisera également des stations de base avec des processeurs ARM et RISC-V.

Allemagne : Telefónica en tant que pionnier de l’Open RAN

Cependant, Vodafone n’est pas le premier opérateur mobile en Allemagne à s’appuyer sur Open RAN. Telefonica (O2) a selon sa propre déclaration déjà mis en service cette année à Munich les premières mini-cellules radio Open RAN.

Ils sont discrètement intégrés dans le paysage de rue et le paysage urbain « permettre à chaque client un accès fiable à un puissant réseau 4G dans de nombreux lieux publics, à l’avenir également 5G, » déclare Mallik Rao, directeur de la technologie et de l’information chez O2 / Telefónica Allemagne.