Test du FDUCE SL40 – microphone avec beaucoup de métal, XLR et USB

FDUCE SL40

Avec le SL40, la société FDUCE, active depuis 2019, propose un nouveau microphone destiné aux podcasteurs et aux streamers et qui serait également adapté aux enregistrements vocaux. Pour un prix conseillé de 100 euros, le constructeur annonce une connexion parallèle via USB-C et XLR, ainsi qu’une lecture directe via une prise jack. Il devrait également y avoir des améliorations sonores numériques intégrées et un large support, par exemple pour les tablettes ou les consoles Playstation.

A part ça, le micro est annoncé avec les points habituels : Le SL40 a une caractéristique cardioïde et un filetage standard, de sorte qu’il peut être utilisé avec les accessoires audio habituels. Il y a aussi un réglage du volume et une fonction muet.

Dans le test suivant, nous préciserons si le FDUCE SL40 peut se démarquer du marché de masse avec cette combinaison et à quel point le microphone, qui coûte actuellement 99,99 € *, fonctionne dans la pratique.

FDUCE SL40 : détails techniques

Fréquence d’échantillonnage: 96kHz
débit binaire : 24 bits
Lien: XLR, USB-C, TRS (prise)
Impédance: 600Ω
Sensibilité: -54dB ± 1.5dB
Diagramme polaire : un rein
Gamme de fréquences: 50Hz – 14kHz
rapport signal sur bruit: 95dB
Prix: 99,99 € *

étendue de la livraison

Le FDUCE SL40 est livré dans une boîte imprimée en couleur. Il contient le microphone, emballé dans de la mousse noire, avec le cadre de montage et le filtre anti-pop pré-assemblés, ainsi que les accessoires. Ce dernier est un câble USB vers USB-C et un câble XLR d’une longueur de deux mètres et sans gaine de câble. Le SL40 est également livré avec un adaptateur (USB vers USB-C) et un insert fileté pour que vous puissiez utiliser le cadre de montage non seulement avec le filetage 5/8″ intégré, mais également avec un filetage 3/8″.

conception et traitement

Comme déjà mentionné, le SL40 est livré pré-assemblé : le microphone est fixé dans une fourche avec deux vis latérales. Il n’y a pas de filetage standard sur le microphone lui-même. Au lieu de cela, un filetage femelle de 5/8″ est installé sur la base du cadre de support, avec lequel le SL40 peut être fixé à un trépied standard. Cependant, en raison du bras saillant et du filetage femelle, le logement dans une araignée de microphone ne devrait pas être possible sans plus tarder.

À l’exception de l’adaptateur de filetage, tous les accessoires et le microphone lui-même sont noirs. Visuellement, le SL40 se présente comme simple : comme d’habitude, le microphone est basé sur une forme cylindrique, qui se rapproche latéralement comme une décoration avec douze surfaces lisses. Le logo du fabricant imprimé en blanc est visible à gauche et à droite du boîtier.

Toutes les options de connexion pour le microphone sont situées sur la face inférieure, là où se trouvent les connexions XLR, USB-C et jack. D’autre part, il est commandé via trois boutons en façade : Ceux-ci peuvent être utilisés pour modifier le volume du microphone et de la prise jack intégrée et pour couper le microphone. Les empreintes correspondantes sont imprimées « mauvaises » – le SL40 est donc conçu pour un fonctionnement « par le haut ».

En ce qui concerne le choix des matériaux et de la fabrication, FDUCE peut convaincre avec le SL40 : le microphone et le cadre de support sont entièrement en métal et sont visuellement et haptiquement exempts de défauts de traitement. Dans l’ensemble, les deux ont l’air de très haute qualité. Toute personne à la recherche de critiques ne pourrait s’en prendre qu’à une seule chose : les gaines de câble sont désormais répandues, du moins sur le marché des jeux. Les câbles fournis sans gaine semblent un peu moins de haute qualité en comparaison. Bien sûr, ce n’est pas vraiment une mauvaise chose : si vous le souhaitez, vous pouvez à tout moment remplacer le câble standard par d’autres câbles, ou ajouter une gaine plus tard comme solution provisoire.

Configuration et fonctionnement du FDUCE SL40

La mise en service du FDUCE SL40 est extrêmement simple. Lors de la connexion via un câble USB, celui-ci doit simplement être branché. Nous avons alors pu utiliser le SL40 directement, aussi bien sous Windows que sous Android, sans avoir besoin d’une longue installation de pilotes.

La configuration avec l’interface XLR est tout aussi simple. Le microphone doit être connecté à une interface audio correspondante, et vous pouvez commencer tout de suite. L’énergie est fournie par l’interface : Celle-ci doit supporter l’alimentation fantôme habituelle afin de fournir au microphone l’énergie nécessaire.

Il existe des différences dans le SL40 selon le type de connexion sélectionné. Si le microphone est connecté via USB, il s’allume : le bouton du milieu signale la fonction de sourdine en bleu ou en rouge. On retrouve également deux autres LED bleues à gauche et à droite de celui-ci, qui indiquent si les deux autres boutons servent à régler l’amplification d’enregistrement ou le volume de lecture du casque sur la prise jack.

Ces options simples d’utilisation et de lecture manquent dans le fonctionnement XLR : Ici, le SL40 agit comme un microphone « passif » – les LED restent éteintes et les boutons n’ont aucune fonction. Sinon, cela n’aurait guère de sens : les fonctions fournies directement sur le microphone nécessitent une conversion AD du signal du microphone, que l’interface audio devrait prendre en charge en mode XLR. De plus, les fonctions fournies par le microphone sont de toute façon prises en charge par la plupart des interfaces, de sorte que le manque d’options de fonctionnement n’est pas tragique ici.

Une autre différence entre le fonctionnement XLR et USB est la division du signal. Comme la plupart des microphones, le SL40 n’a qu’un seul diaphragme, ce qui se traduit par un seul canal d’enregistrement. En fonctionnement USB, cependant, ce signal sonore est automatiquement copié sur un deuxième canal afin que le SL40 émette un signal stéréo (artificiel). Par contre, comme d’habitude, seul le « vrai » canal est transmis à une interface audio. Si vous voulez un son stéréo ici, vous devez soit connecter un deuxième microphone, soit simplement aider avec le logiciel / l’interface.

Dans l’ensemble, le SL40 est bien implémenté dans les deux modes de fonctionnement : le fonctionnement USB offre la solution complète habituelle avec des options de fonctionnement simples, et le fonctionnement XLR fournit la piste d’enregistrement brute, comme souhaité avec cette connexion – sans fioritures supplémentaires.

Qualité d’installation, d’enregistrement et de lecture

Au final, bien sûr, le facteur décisif est la qualité d’enregistrement, et le SL40 s’en sort bien ici. Le modèle sonore entre le fonctionnement USB et l’interface audio – dans notre cas sur une Focusrite Scarlett 2i2 – diffère légèrement, mais dans les deux cas, le microphone offre des enregistrements à faible bruit et sans distorsion avec, au moins subjectivement, un son agréable. La réponse en fréquence publiée par FDUCE suggère que le microphone n’a pas exactement la plus linéaire de toutes les réponses en fréquence – mais pour la grande majorité des utilisateurs, cela devrait jouer un rôle secondaire par rapport au timbre subjectif. Dans cet esprit, il est préférable d’écouter le microphone vous-même – comme dans la vidéo suivante, par exemple :

Afficher le contenu de YouTube

Cliquez ici pour voir le contenu de YouTube.

En savoir plus dans le Protection des données de YouTube.


Dans tous les cas, le SL40, comme beaucoup d’autres microphones dans la même gamme de prix, se situe à un niveau sonore où les investissements initiaux dans l’acoustique de la pièce et le placement devraient avoir plus d’effet sur le son que le supplément pour un microphone encore plus cher.

En ce qui concerne l’installation, il convient de noter que le SL40 est conçu pour un fonctionnement « par le haut » en raison des empreintes tournées. La direction focale de la membrane correspond à cela : elle se trouve le long de l’axe longitudinal du boîtier. Pour faire simple : le micro capte le plus fort vers le « haut », alors que la sensibilité du volume est beaucoup plus faible sur le côté et surtout vers les connectiques.

Compte tenu de l’absence de croisillon micro, il faut veiller lors du choix du cadre à ce que ces vibrations soient au mieux éloignées du micro. Si vous placez le microphone directement sur la table et sans aucun élément de découplage, les bruits de frappe, par exemple, sont transmis de manière disproportionnée. En cas d’urgence, cependant, quelques couches d’amortisseurs en mousse ou en caoutchouc devraient également aider.

Enfin, quelques mots sur la qualité de lecture : si vous utilisez le FDUCE SL40 via USB et que vous le connectez à un casque, il peut, comme déjà mentionné, être utilisé comme appareil de lecture avec une alimentation microphone supplémentaire. La qualité audio de base du DAC intégré est bonne : il n’y a rien à reprocher à la lecture elle-même, elle est sans bruit et possède une plage dynamique raisonnable.

Malheureusement, l’alimentation du signal du microphone est critique : cela est recouvert par un bruit perceptible qui n’est pas transmis à l’ordinateur avec l’enregistrement USB ou XLR. Nous ne savons pas exactement quelle en est la cause, car la conversion AD dans le microphone fait du bon travail. Dans tous les cas, cela réduit l’utilité de la prise jack intégrée, du moins dans notre échantillon.

Conclusion sur le test FDUCE SL40

Avec le SL40, FDUCE lance un microphone qui promet une qualité sonore élevée et une connexion via USB et éventuellement également via XLR pour un prix conseillé de 100 euros. L’implémentation de base est agréable : le SL40 combine une bonne qualité d’enregistrement avec une excellente finition et un ensemble de fonctionnalités utiles qui est standard pour le prix. C’est à vous de décider si la connexion XLR ou USB supplémentaire a du sens, selon votre point de vue. Bien entendu, vous payez également la connexion correspondante et l’électronique associée – cela doit être pris en compte lors de l’achat.

Cela va aussi directement au point critique : le prix. Au moins à l’exception de la prise jack intégrée, le microphone est solide à tous points de vue, mais il y a maintenant beaucoup de concurrence sur le marché. Ledit RRP de 100 euros rend les choses difficiles pour le SL40 ici – mais heureusement, ce n’est évidemment pas gravé dans le marbre. Même maintenant, le microphone sur Amazon – avec un coupon – offert pour 80 euros. Dans cette région de prix, le rapport qualité-prix est également correct, même s’il ne suffit pas d’être qualifié de briseur de prix. Du moins si vous ne comptez pas explicitement sur la coexistence du XLR et de l’USB.

Test du FDUCE SL40 : Médaille d'argent

Traitement / choix du matériau

qualité d’enregistrement

Ameublement

Rapport qualité-prix


86/100

Bon microphone avec des faiblesses lors de la lecture sur l’appareil.

Comparaison de prix FDUCE SL40

En achetant via les liens de notre comparateur de prix, vous soutenez notre travail éditorial sans encourir de frais supplémentaires. Nous vous remercions pour votre soutien.