Tesla licencie 200 formateurs en intelligence artificielle

Tesla licencie 200 formateurs en intelligence artificielle

Après que Tesla ait déjà procédé à des licenciements massifs dans le Nevada, le prochain coup porté aux effectifs du constructeur de voitures électriques semble avoir été révélé. Cette fois, il s’agit d’un bureau en Californie. La branche spécialisée dans le développement de l’intelligence artificielle a été fermée sans plus tarder.

200 autres licenciements

Apparemment, le patron de Tesla, Elon Musk, veut s’en tenir à sa dernière stratégie d’entreprise. Dans ce cadre, les rumeurs de licenciements massifs devraient assurer une détente économique au géant de la voiture électrique. En combinaison avec le devoir de bureau de 40 heures qu’Elon Musk a réintroduit, cela donne une image très discutable de la politique actuelle de l’entreprise que le visionnaire controversé de la technologie montre ici. Bien sûr, avec la fermeture récente du bureau AI à San Mateo, en Californie, il y a également eu un certain nombre de licenciements. Sur les 280 employés d’origine, 200 doivent partir. Les 80 autres doivent être hébergés dans d’autres succursales. Cela a le portail de nouvelles Bloomberg maintenant dans un rapport rendu public.

Les travailleurs mal payés doivent aussi partir

La tâche principale de la branche désormais fermée était le développement d’une IA pour le pilote automatique controversé de Tesla. Cependant, moins d’experts en informatique ont été déployés ici. Au contraire, la tâche principale des employés de San Mateo était d’évaluer les données collectées à partir des véhicules. En conséquence, les personnes peu qualifiées ont tendance à y travailler. Cela se traduit par un salaire mensuel peu élevé, ce qui est évidemment encore trop cher pour Musk. Cependant, comme il ne s’agit « que » d’analyse de données, les experts supposent déjà que le patron de Tesla embauchera éventuellement des employés bon marché à l’étranger. La Causa San Mateo précise que ce n’est évidemment pas l’objectif d’Elon Musk de ne licencier que les personnes à hauts salaires. Il semble presque qu’il fait un échantillon représentatif de la main-d’œuvre en matière de licenciements.

Nombre d’employés chez Tesla avec une spirale descendante

Il y a quelques mois, Tesla était considérée comme l’une des entreprises à la croissance la plus rapide au monde, mais maintenant, elle semble baisser un peu. L’ascension ne s’est pas seulement accompagnée d’une valeur d’action élevée. Le nombre d’employés a également augmenté à une vitesse vertigineuse. Fin 2021, l’entreprise comptait près de 100 000 employés. Ce qui semblait prometteur il y a quelques mois ne semble plus tenable pour Elon Musk compte tenu du ralentissement économique actuel, notamment de l’inflation. Nous sommes curieux de voir combien de temps les suppressions d’emplois de Tesla se poursuivront. En Amérique en particulier, les employés doivent encore se préparer à quelques licenciements compte tenu de la loi civile hostile aux employés.