Solidigm P41 Plus : Présentation du premier SSD client final avec PCIe 4.0

Solidigm P41 Plus : Présentation du premier SSD client final avec PCIe 4.0

Intel a vendu son activité SSD à SK Hynix à la fin de l’année dernière, qui a créé une nouvelle filiale appelée Solidigm pour la fabrication de SSD. Peu de temps après, SK Hynix a présenté le P41, un premier SSD PCIe 4.0, qui a maintenant atteint sa maturité commerciale sur le segment des clients finaux avec le très similaire Solidigm P41 Plus.

Solidigm P41 Plus avec jusqu’à 4 125 Mo/s

Le Solidigm P41 Plus marque le premier SSD client de la nouvelle société. Il s’appuie sur la norme PCI Gen4, mais est relativement lent. Le nouveau SSD a été rendu public le 2 août présente et doit se caractériser avant tout par son rapport qualité-prix.

Le constructeur promet des débits allant jusqu’à 4 125 Mo/s en lecture séquentielle et un maximum de 3 325 Mo/s en écriture séquentielle. Les deux valeurs s’appliquent à la capacité la plus élevée offerte de 2 To. Il existe également des modèles légèrement plus lents et plus petits avec 1 To et 512 Go.

Néanmoins, même les débits de pointe sont plutôt lents par rapport à la concurrence PCIe 4.0. Ceux-ci atteignent jusqu’à 7 000 Mo/s avec une connexion similaire, mais Solidigm s’adresse davantage aux utilisateurs quotidiens qui souhaitent être adressés avec un prix équitable.

Le P41 Plus est proposé sous trois formes, à savoir au format M.2 2230, 2242 et 2280. Les spécifications officielles sont assez rares dans l’annonce. le magazine OrdinateurBase cependant, il existe apparemment une fiche technique pour le SSD qui parle d’une durée de vie maximale de 800 octets au total écrits pour le modèle 2 To et de seulement 200 To pour la variante 512 Go.

SSD sans cache DRAM

Le SSD Solidigm P41 Plus repose sur une NAND 3D à 144 couches avec quatre bits par cellule, qui est fabriquée par Intel. Les propres solutions NAND de SK Hynix, qui proposent désormais même la 4D NAND, ne sont pas encore utilisées.

L’opposé de Servir la maison Cependant, le constructeur a confirmé une nouvelle fois que le P41 Plus ne proposera pas son propre cache DRAM. Le Silicon Motion 2269XT est utilisé comme contrôleur.

En revanche, les lacunes sont à corriger avec le logiciel Synergy. Il s’agit d’une suite optionnelle, mais le fabricant la recommande. En plus des drivers et du monitoring du SSD, le logiciel permet d’accélérer l’accès en lecture grâce à des « Mise en cache gérée par l’hôte ».

L’objectif est de surveiller et d’analyser les modèles d’utilisation afin de filtrer les données hautement prioritaires et de les conserver dans le cache. Il doit être « Activer des écritures plus rapides pendant que le lecteur se remplit, » si solide.

Serve The Home montre deux benchmarks de PCMark 10 et Final Fantasy XIV : Endwalker, dans lesquels le logiciel Synergy augmente les performances et réduit les temps de chargement. Au moins, le SSD Intel 670p est clairement supérieur à ces deux égards. Le constructeur n’a pas encore donné de détails sur les prix et la disponibilité du SSD Solidigm P41 Plus.