Signal HD60 – La première carte de capture de NZXT en revue

Signal HD60 - La première carte de capture de NZXT en revue

Si vous souhaitez uniquement enregistrer ou diffuser avec votre propre ordinateur, vous pouvez facilement couvrir la plupart des besoins avec des pilotes graphiques modernes ou des outils tels que OBS. Cependant, cela devient plus difficile si le signal doit être transmis à plusieurs ordinateurs en même temps ou si une piste de caméra doit être intégrée. Dans ce cas, vous pouvez accéder aux cartes de capture – et NZXT les a récemment introduites. Avec les deux Capture Hards NZXT Signal 4K30 et NZXT Signal HD60, l’entreprise met sur le marché les deux premiers produits correspondants et concurrence ainsi les produits établis tels que ceux d’Elgato.

Visuellement, le Signal 4K30 et le Signal HD60 sont identiques – ils ont tous deux un port de données USB-C et une entrée et une sortie HDMI pour boucler le signal. Il existe des différences dans les données techniques. Comme son nom l’indique, le Signal HD60 ne peut transmettre que du 1080p à 60 FPS, tandis que le Signal 4K30 peut également transmettre un flux vidéo UHD maximum à 30 FPS. Dans les deux cas, NZXT propose une transmission du signal à fréquence d’images plus élevée et une configuration facile.

Le PDSF des cartes de capture est de 200 dollars américains pour le Signal 4K30 et de 150 dollars américains pour le HD60, le prix de l’UE au lancement n’étant connu que pour le Signal 4K30 : celui-ci est censé être commercialisé dans ce pays pour 200 euros. Cependant, nous testons l’autre modèle – le Signal HD60 moins cher. Dans ce qui suit, nous clarifierons les performances de cette carte de capture dans la pratique et si nous pouvons la recommander.

Spécifications techniques

Dimensions: 102 x 81 x 17 mm
Connexions: 1x USB-C 3.2 Gen 1 (anciennement : USB 3.0)
1 entrée HDMI 2.0
1 sortie HDMI 2.0
Traverser: Maximum:
3840x2160p (60fps)
2560x1440p (60fps)
1920x1080p (60 ips)
1920x1080i (60fps)
720p
480p
576p
480i
576i
Enregistrement: Vidéo:
1920x1080p (60, 50, 30, 25 ips)
720p (60, 50, 30, 25 ips)
576p (50,25 ips)
480p (60, 30 ips)Audio :
Via HDMI : Stéréo, 16 bits, 48 kHz

étendue de la livraison

Le Signal HD60 est livré dans une boîte avec le look violet typique de NZXT. En plus de la carte de capture elle-même, celle-ci contient également une petite carte de note qui fait référence aux instructions numériques et deux câbles de connexion. Ce dernier est un câble USB 3 et un câble HDMI 2.0 d’une longueur respective de 1,0 et 1,5 mètre. Tout ce qui est nécessaire au fonctionnement est fourni avec le HD60 – après tout, un écran connecté doit avoir son propre deuxième câble HDMI. Il n’y a donc rien à redire sur les accessoires, même si des câbles avec gaines auraient bien sûr laissé une impression de qualité un peu supérieure.

conception et traitement

Visuellement, le Signal HD60 de NZXT reste très simple. L’électronique de la carte de capture est logée dans un boîtier en plastique noir mat aux coins arrondis, avec des entrées d’air sur les deux côtés courts. Sinon, le boîtier n’a que le logo du fabricant sur le dessus, une LED d’état à l’avant et, bien sûr, les trois connexions à l’arrière du boîtier.

De plus, le Signal HD60 est équipé de quatre pieds violets, situés sur la face inférieure et destinés à empêcher le glissement. La mesure dans laquelle cela réussit dépend de la position dans laquelle la carte de capture est installée : tant qu’elle est debout avec les pieds sur le sol, elle reste en place. Cependant, si le boîtier est soulevé par le câble de connexion, par exemple, ce qui est assez facile en raison du faible poids de la carte de capture, il peut être facilement déplacé.

Puisqu’il n’y a pas de commandes directes sur le HD60, la carte de capture devrait probablement disparaître sous la surface de la table dans de nombreuses configurations statiques. Il n’y a pas d’autres options de montage, telles que de simples anneaux de retenue pour les serre-câbles. Étant donné que la concurrence n’offre également rien de comparable, ce n’est bien sûr pas un véritable point de critique – mais une occasion manquée de se démarquer.

En ce qui concerne la qualité de traitement, la carte de capture s’en sort bien : le plastique utilisé est agréable au toucher et le boîtier est exempt de défauts optiques ou perceptibles. Rien à redire ici.

Configuration et logiciel

La configuration du NZXT Signal HD60 est très simple. La carte de capture peut être facilement connectée avec un port USB 3 et un câble HDMI entrant. Une LED blanche en façade s’allumera alors pour indiquer que tout est ok. Cependant, si la LED correspondante clignote en rouge, la Capture Card a été connectée à un port USB trop lent.

Si vous ne voulez pas seulement alimenter l’image d’un appareil photo, mais d’un autre ordinateur, vous pouvez également connecter un câble HDMI sortant et le connecter à l’écran. Cependant, il convient de noter que le bouclage du signal ne fonctionne que si la carte de capture est alimentée. Si vous souhaitez utiliser l’appareil qui a été alimenté entre deux flux, vous devez soit démarrer également l’ordinateur d’enregistrement, soit inverser brièvement les câbles.

Quelle que soit la configuration spécifique, la carte de capture fonctionne directement sous Windows sans aucun problème. Si vous le souhaitez, vous pouvez également installer le logiciel approprié pour le Signal HD60. NZXT propose l’outil de FAO multi-produits pour cela. Comme d’habitude, cela peut être téléchargé et installé rapidement avec une taille d’un peu moins de 90 Mo. Vous serez ensuite invité à vous inscrire, mais toutes les fonctionnalités du logiciel sont également disponibles en mode invité.

CAM propose la mise en page habituelle, moderne et claire, qui a simplement été complétée par le sous-élément « Signal » dans la dernière version. Cependant, il n’y a pas d’options de réglage ici : seules les informations de fonctionnement actuelles du HD60 sont affichées dans le logiciel.

La configuration se fait via le logiciel d’enregistrement à la place. Par exemple, le HD60 sera reconnu comme une caméra par l’outil de caméra Windows, mais dans la plupart des cas, la carte de capture doit être utilisée conjointement avec OBS. La configuration y est également très simple : il suffit d’ajouter un appareil d’enregistrement vidéo à l’outil.

L’image de la carte de capture est ensuite affichée directement et peut être diffusée ou enregistrée. L’enregistrement audio de l’appareil alimenté fonctionne également sans aucun problème. La seule chose à considérer ici est que les fichiers audio doivent bien sûr être transmis via HDMI. Si, par exemple, un signal d’un deuxième PC est envoyé, vous devez sélectionner la carte de capture comme appareil de lecture et, si nécessaire, contrôler votre propre appareil de lecture en parallèle.

Pratique et latence

En pratique sous OBS, le Signal HD60 peut tenir les promesses faites par NZXT. En plus de la configuration facile que nous venons de décrire, la société annonce en particulier le bouclage sans latence des résolutions plus élevées ; et en effet nous avons pu transférer du matériel UHD sans aucun problème. Sur une caméra 120 FPS, aucune latence supplémentaire n’était perceptible par rapport à une connexion directe.

Que la résolution d’entrée soit inférieure ou supérieure à 1080p, le Signal HD60 transmet toujours les données entrantes sous forme de vidéo 1080p au PC connecté via USB. Comme le montrent nos deux images de comparaison, le scaler fait du bon travail – et en général, la qualité d’image du HD60 est élevée et sans aucun doute meilleure que les formats d’image modernes de diffusion en direct ou d’appel vidéo.

Enfin, le Signal HD60 enregistre également assez rapidement. Les signaux HDMI entrants sont compressés en interne et transmis à l’ordinateur. Au moment où ils y arrivent, il y a une latence de deux à trois images à 60 ips par rapport à l’image d’origine. Cela signifie que la carte de capture est à égalité avec les produits concurrents rapides, et la latence existante ne devrait presque jamais devenir pertinente dans la pratique.

Conclusion sur le test NZXT Signal HD60

Avec le Signal HD60, qui vient d’être lancé par NZXT, l’entreprise veut proposer une carte de capture simple et puissante pour le matériel 1080p, et ils ont réussi. La configuration du Signal HD60 est très simple, l’écran de sortie connecté est piloté sans délai et la latence vers l’appareil d’enregistrement est également faible. De plus, la qualité d’image est plus que suffisante pour les applications de streaming courantes, de sorte que rien ne reste à désirer. Et l’appareil ne se permet aucune faiblesse dans les autres disciplines, comme la qualité de fabrication.

Le seul bémol du Signal HD60 pourrait être qu’il ne profite guère des opportunités pour se démarquer de certains produits concurrents. Que la carte de capture en vaille la peine pour vous au final sera probablement une question de prix par rapport à la concurrence. En termes de fonctionnalités et d’implémentation technique, le nouveau venu de NZXT s’en sort dans tous les cas, de sorte que vous pouvez y accéder pour le même prix ou pour un prix inférieur sans hésitation.

Signal HD60 La premiere carte de capture de NZXT

Traitement & choix des matériaux

fonction / pratique

convivialité

Rapport qualité-prix


90/100

Une bonne carte de capture avec un fonctionnement simple.