Royaume-Uni : Meta condamné à une amende de plusieurs millions

Royaume-Uni : Meta condamné à une amende de plusieurs millions

L’autorité compétente en matière de concurrence a infligé une amende d’environ 1,78 million d’euros à Meta. Le groupe n’a pas respecté les conditions imposées dans le cadre de l’acquisition de Giphy.

Conditions à la reprise

Meta veut reprendre la société Giphy, qui exploite une base de données de gifs. Dans le cadre des efforts de rachat, Meta a dû s’engager à se conformer à une ordonnance d’exécution – une pratique courante au Royaume-Uni pour les rachats d’entreprises. Le point essentiel de cette ordonnance est l’obligation d’informer l’autorité de contrôle de la concurrence de toute modification significative de l’entreprise à reprendre. En outre, il est stipulé que les opérations doivent continuer à être gérées séparément jusqu’à l’achèvement de la procédure d’examen.

Meta a maintenant enfreint ces exigences en remplaçant des employés clés sans en informer l’autorité compétente. Cette infraction entraîne désormais une amende de l’équivalent d’environ 1,78 million d’euros.

Deuxième sanction dans une procédure d’OPA

La sanction désormais infligée est la deuxième imposée dans le cadre de l’acquisition de Giphy. En octobre de l’année dernière, Meta a dû payer près de 60 millions d’euros parce que la société n’avait pas régulièrement rendu compte du respect de l’ordonnance d’exécution, comme convenu.

En outre, il existe d’autres problèmes pour Meta : en novembre, le rachat de Giphy a été interdit par le régulateur de la concurrence, qui y voyait une menace sérieuse pour les utilisateurs de médias sociaux et les annonceurs britanniques.