Projet pilote : Toits solaires au-dessus des autoroutes

Projet pilote : Toits solaires au-dessus des autoroutes

Le ministère des Transports lance un projet pilote sur l’A81 : un panneau solaire doit y produire de l’électricité. L’Allemagne suit la Suisse, qui a récemment annoncé un projet similaire. Cependant, une utilisation généralisée n’est pas à prévoir à moyen terme.

test pratique

Le projet pilote qui vient d’être annoncé se veut avant tout un test de praticabilité : il vise à montrer qu’il est possible de produire de l’électricité sur un trafic en mouvement. Le lieu du test est l’aire de repos Hegau-Ost sur l’A81. Un module photovoltaïque de 10 x 17 mètres sera installé ici, qui sera soutenu par des poutres en acier à 5,50 mètres au-dessus de la route. Outre la faisabilité purement technique, l’objectif principal est de montrer qu’un fonctionnement continu est possible et que la rentabilité est assurée.

Le projet présenté aujourd’hui par le ministère des Transports est le deuxième volet d’un projet de recherche qui a débuté l’an dernier. Des chercheurs d’Allemagne, d’Autriche et de Suisse ont développé un concept pour couvrir des tronçons d’autoroute avec des modules photovoltaïques. Vient maintenant l’épreuve pratique.

Pas d’application généralisée à moyen terme

Cependant, une porte-parole du ministère a annoncé dans le même temps que de tels toits solaires ne seraient pas installés de manière généralisée à moyen terme. Cela est principalement dû au fait qu’il existe encore de plus grandes surfaces sur lesquelles des panneaux solaires peuvent être installés de manière beaucoup plus simple et économique. La porte-parole a souligné, par exemple, que l’installation au-dessus de l’autoroute était nettement plus chère que sur un espace ouvert ou sur le toit d’une maison, car l’ensemble de la construction devait être conçu pour être à l’épreuve des accidents. A partir d’une longueur de toiture d’environ 80 mètres, la construction doit également être classée en tunnel et doit donc répondre à des exigences de sécurité supplémentaires.

Dans le même temps, cependant, la toiture extensive avec des panneaux solaires semble être avantageuse à plusieurs niveaux. Outre la production d’électricité respectueuse de l’environnement, les chercheurs voient également des avantages pour la circulation sous les panneaux et pour la surface de la route : les modules photovoltaïques protègent les conducteurs et la surface de la route des précipitations et de la surchauffe, ce qui peut réduire le risque d’accidents dans utilisation à grande échelle et augmenter la durée de vie de la chaussée.

La Suisse cherche de l’espace

La Suisse semble déjà avoir fait un pas de plus sur la voie d’une utilisation plus large. On recherche actuellement toutes les aires autoroutières qui se prêtent à une toiture avec des modules photovoltaïques. Jusqu’à 1 300 kilomètres de surface de route sont possibles.