L’UE promeut la numérisation du patrimoine culturel

L'UE promeut la numérisation du patrimoine culturel

La Commission européenne et les États membres de l’UE souhaitent accélérer considérablement la numérisation du patrimoine culturel européen. Selon la Commission, environ 30 à 50 % du patrimoine culturel a été numérisé jusqu’à présent.

Numérisation et mise à disposition via le cloud

Vers la fin de l’année dernière, la Commission européenne a lancé un vaste projet de numérisation. Dans le cadre du projet, le patrimoine culturel de l’Europe ne doit pas seulement être numérisé, mais également stocké dans un nuage et ainsi mis à disposition depuis n’importe quel endroit. Il s’agit avant tout de permettre une recherche plus approfondie sur le patrimoine culturel. En outre, il y a une meilleure disponibilité pour le public intéressé, qui doit être obtenue grâce à une meilleure mise en réseau d’experts de différents domaines. Mariya Gabriel, la commissaire européenne responsable, a résumé l’objectif comme suit : « Cette initiative européenne facilitera la collaboration entre les chercheurs, les conservateurs et les professionnels des musées pour protéger notre patrimoine culturel, fournir un accès facile aux contenus culturels et aux générations futures pour leur donner l’opportunité pour les apprécier. Il offrira également aux petits musées et institutions culturelles de nouvelles opportunités pour faire progresser la numérisation et travailler sur des projets communs dans un environnement de travail sûr et hautement professionnel ».

Le point de départ de ces efforts est la numérisation auparavant insuffisante des artefacts correspondants. De plus, la Commission européenne a critiqué la forme de numérisation à ce jour : « [D]les normes utilisées aujourd’hui [sind] pour la plupart non cohérents, traçables ou sécurisés. Cela met en danger le patrimoine matériel et immatériel de l’Europe ».

Le projet de numérisation doit recevoir 110 millions d’euros d’ici 2025 sur les fonds du programme de recherche Horizon Europe. Les travaux préliminaires de mise en place de l’infrastructure cloud doivent démarrer l’année prochaine ou l’année d’après. La Commission européenne lancera alors un appel à la soumission de propositions à cet égard.

Commentaires du Conseil consultatif sur le projet

Pour évaluer le projet et sonder les possibilités et les problèmes du projet, l’UE a mis en place un conseil d’experts, qui s’occupe actuellement d’un évaluation de l’impact signalé à parler. En plus d’une description détaillée du statu quo, le rapport contient un certain nombre de suggestions pour la mise en œuvre du projet. Les experts ont également commenté des questions telles que l’accès ou la durabilité du projet.