Facebook veut repenser le suivi des publicités

Facebook veut repenser le suivi des publicités

Facebook veut repenser en profondeur son système de suivi publicitaire. La raison invoquée est une baisse des ventes due au blocage du suivi sur les terminaux Apple et aux réglementations plus strictes visées dans l’UE.

La transparence du suivi des applications fait chuter les ventes

Apple offre à tous les utilisateurs de ses appareils finaux la possibilité d’empêcher le suivi publicitaire inter-applications. Ceci, à son tour, met Facebook en difficulté, puisque le modèle commercial de l’entreprise est basé sur ce suivi et les publicités personnalisées basées sur celui-ci. Meta, le groupe à l’origine de Facebook, qui s’appelait aussi jusqu’à récemment Facebook, reproche donc à Apple la baisse de ses ventes à Noël dernier. Une baisse des revenus publicitaires est également attendue au cours de l’exercice en cours – une baisse de dix milliards de dollars a été récemment estimée.

On ne sait pas exactement comment Facebook réagira à cela et reconcevoira son propre suivi. Cependant, il faut s’attendre à un conflit avec Apple : Apple interdit à toutes les entreprises qui proposent leurs applications dans l’App Store d’utiliser des alternatives à l’identifiant publicitaire d’Apple. Un suivi qui contourne les limitations d’Apple est fondamentalement impossible. En cas de violation, il existe un risque d’être exclu de l’App Store, ce qui causerait à son tour un préjudice durable à Facebook.

La prise d’empreintes digitales des appareils serait également envisageable, ce qui, par rapport au suivi publicitaire actuel, signifierait une invasion beaucoup plus importante de la vie privée et serait également techniquement difficile à empêcher.

réglementations dans l’UE

Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook et PDG de Meta, a également identifié les réglementations beaucoup plus strictes sur l’acquisition et l’utilisation des données qui sont recherchées dans l’UE comme un obstacle aux objectifs du groupe : « Il y a une tendance claire à ce qu’il y ait moins de données à personnaliser les publicités de lecture ». C’est aussi pour cette raison que l’entreprise souhaite adapter sa stratégie. Dans l’ensemble, la poursuite du développement de Facebook reste à voir.