Cybercriminalité : la Croix-Rouge internationale victime d’un piratage informatique

Cybercriminalité : la Croix-Rouge internationale victime d'un piratage informatique

La Croix-Rouge internationale (CICR) a informé le public d’un vol de données sensibles. Dans le cadre d’une cyberattaque, des données personnelles auraient été volées à environ 500 000 personnes. Cela concerne particulièrement les personnes considérées comme particulièrement dignes de protection.

Cible : serveurs en Suisse

L’organisation d’aide humanitaire elle-même n’a pas été attaquée dans le vol de données. Au lieu de cela, les auteurs ont ciblé l’entreprise en Suisse responsable du stockage des données. Cependant, il ne semble pas qu’il s’agisse d’une attaque aléatoire. Les données personnelles obtenues sont bien trop épicées pour cela. Les attaquants se sont concentrés sur les données personnelles de nombreuses sociétés différentes de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Ils aident les personnes dans le besoin. Il s’agit avant tout de personnes en situation d’urgence humanitaire. Mais les personnes politiquement persécutées sont également répertoriées dans la base de données.

Le chef du CICR horrifié

Peut-être que les auteurs pourraient maintenant essayer, entre autres, de faire chanter les persécutés politiquement. Les dirigeants de la société humanitaire ont d’autant plus clairement appelé les auteurs à ne pas publier les données. Au vu de la gravité de l’attaque, il n’est guère surprenant que le directeur général de l’organisation d’aide internationale soit consterné. Robert Mardini commente l’incident comme suit :

« Nous sommes tous consternés et stupéfaits que ces informations humanitaires soient ciblées et compromises. […] Cette cyberattaque rend encore plus vulnérables les personnes qui ont déjà besoin d’aide humanitaire.