Contrat de sous-location : Modèle, conseils & informations légales

Contrat de sous-location : Modèle, conseils & informations légales

Page d’accueil/Commentaires/Systèmes d’exploitation, programmes et Web/Contrat de sous-location : modèle, conseils et systèmes d’exploitation légaux, programmes et Web

Contrat de sous-location : Modèle, conseils & informations légales

svg%3E

Contrat de sous location Modele conseils informations legales

Un contrat de sous-location est la base juridique si vous souhaitez sous-louer à titre privé (!) votre appartement de location ou les chambres individuelles qu’il contient. Cependant, ce processus n’est pas si anodin : dans cet article, nous vous expliquerons ce dont vous devez tenir compte en matière de sous-location et comment rédiger un bon contrat qui contient tous les points pertinents.

Les points suivants expliquent plus en détail les conditions de sous-location et ce à quoi vous devez faire attention à l’avance.

La condition la plus importante est que votre propriétaire accepte la sous-location. Toute sous-location nécessite une autorisation, ce qui signifie que votre propriétaire a le droit de résilier le bail sans préavis et sans autorisation expresse. En ce sens, le bailleur peut également demander des informations sur la personne du sous-locataire.

Si vous souhaitez louer l’intégralité de votre appartement, la situation juridique s’applique conformément au § 540 BGB. L’article 553 du code civil français s’applique aux chambres individuelles.

Si votre propriétaire refuse l’autorisation, vous pouvez intenter une action en justice pour votre réclamation ou résilier le bail existant avec un préavis légal.

Attention : En tant que locataire commercial vous n’avez pas droit à la sous-location !

En termes simples : il doit y avoir une raison raisonnable pour la sous-location que le propriétaire accepte. Cependant, cela n’est pas nécessaire lorsque des membres de la famille emménagent.

Il est important de bien distinguer les visiteurs des sous-locataires. Dès que quelqu’un déplace le centre de sa vie dans votre appartement (par exemple en raison d’un changement d’adresse), il est considéré comme un sous-locataire par la loi.

Le sous-locataire ne peut utiliser votre appartement que dans le but que vous, en tant que locataire principal, avez convenu avec votre propriétaire – il s’agit généralement d’un espace de vie. Le propriétaire peut refuser les usages commerciaux ou autres. La sous-location aux touristes est également généralement interdite.

De plus, les points suivants doivent être clarifiés :

  • Comment est réglementée l’utilisation conjointe du téléphone, d’internet et de la télévision ?
  • Faut-il verser un acompte ?
  • Le sous-locataire a-t-il été informé du règlement intérieur ?
  • Existe-t-il une sous-location ? (Attention, soumis à l’impôt sur le revenu !)
svg%3E
Si les deux parties acceptent le contrat, rien ne s’oppose à la remise des clés

Pour vous aider, nous avons créé pour vous un modèle Word dans lequel vous pouvez saisir les positions respectives [Adressen, Angaben in Klammern, Leerfelder] vous n’avez qu’à l’adapter à votre situation. Cependant, nous tenons à souligner expressément que d’autres points doivent être ajoutés en fonction des circonstances :

Avant de consacrer un temps inutile à la rédaction d’un contrat de sous-location, vous devriez d’abord en parler à votre propriétaire. avez-vous l’autorisation Très bien. Ensuite, vous pouvez continuer directement avec notre modèle – nous croisons les doigts pour que tout se passe bien !

Vous pouvez trouver plus de modèles ici :