CJE : Google se défend contre des amendes de plusieurs milliards

CJE : Google se défend contre des amendes de plusieurs milliards

En matière de droit de la concurrence, Google a déjà fait face à plusieurs reprises à de graves allégations. En règle générale, cependant, ils avaient aussi des mains et des pieds. Après tout, le géant des moteurs de recherche a un doigt dans le gâteau un peu partout du fait de son omniprésence sur Internet. Cela s’applique non seulement à la publicité, mais également aux comparaisons de prix via « Google Shopping ». En conséquence, une lourde amende de 2,42 milliards d’euros a été confirmée par le tribunal de l’Union européenne. Cependant, le géant de la technologie se considère comme déraisonnable et se défend maintenant contre le verdict. Avec un recours devant la Cour européenne de justice lui-même.

Google va au plus haut tribunal

Le litige porte sur « Google Shopping ». Comme des concurrents tels que « www.idealo.de » ou « www.billiger.de », ce service offre la possibilité de toujours pouvoir trouver le meilleur prix. Cette concurrence ayant été traitée défavorablement, l’entreprise a écopé d’une amende de 2,42 milliards d’euros. La Cour de justice de l’Union européenne n’a confirmé cette condamnation qu’en novembre de l’année dernière. Bien sûr, Google était et est tout sauf heureux de cela. C’est pourquoi le géant de la technologie va maintenant devant la Cour européenne de justice (CEJ) sans plus tarder. La plus haute juridiction d’Europe doit maintenant décider si cette peine est légale ou non.

Violation alléguée du droit de la concurrence

Mais comment exactement une amende aussi horrible est-elle arrivée? Selon l’arrêt du Tribunal de l’Union européenne, il ne fait aucun doute que la concurrence de Google est clairement désavantagée par Google Shopping. Cela ne devrait en aucun cas être un effet secondaire indésirable, mais clairement intentionnel. En conséquence, le tribunal a pleinement soutenu l’évaluation et la décision de la Commission européenne. Si vous recherchez des produits sur Google, vous tomberez toujours sur le comparateur de prix de « Google Shopping » en premier. La concurrence sous la forme d’idealo and Co. aurait été placée encore plus mal au même moment.

Google comme nouvel ennemi ?

Avec le verdict, Google se considère à nouveau comme une victime. Au vu des sanctions qui sont désormais infligées au groupe, on comprend un peu cela. Après tout, les amendes s’élèvent désormais à près de huit milliards d’euros. Ce n’est probablement pas la fin. Nous sommes ravis de voir ce que Google peut accomplir devant la CJE.