CES 2022 : Présentation du casque VR léger comme une plume

CES 2022 : Présentation du casque VR léger comme une plume

Le CES de cette année est encore plein de surprises. Dans le domaine de la réalité virtuelle, nous avons déjà eu beaucoup à offrir avec la PlayStation VR2. En plus de l’expérience VR de Sony, un autre casque fait sensation. Avec MeganeX, des lunettes VR ne pèsent que 250 grammes. Grâce à la technologie OLED, le casque SteamVR devrait offrir, entre autres, une qualité d’image brillante. Nous allons voir l’ensemble de plus près.

Le prototype de Panasonic est prêt pour la production en série

Cependant, l’apparence de Panasonic n’était pas si surprenante. Après tout, la société a déjà montré des choses passionnantes avec des prototypes de lunettes VR lors des deux derniers CES de Las Vegas. La société japonaise d’électronique de divertissement se démarque de la foule par son look légèrement différent. Après tout, le MeganeX fait plus penser à des lunettes de soudage qu’à un casque VR. Alors que Panasonic a déjà présenté ses OLED de haute qualité ces dernières années, le reste du cadre technique manquait encore.

De toute évidence, cela a maintenant changé. Les Japonais ont désormais équipé leur solution VR du bon chipset et d’un certain nombre de capteurs importants. En conséquence, Panasonic peut enfin présenter un produit prêt pour la production en série au CES de cette année. De toute évidence, la production semble battre son plein. Après tout, la MeganeX devrait être mise en vente dès le printemps de cette année. Panasonic parle d’un prix de lancement inférieur à 900 $.

Écrans OLED au format mini

Comme d’habitude avec un casque VR, le MeganeX dispose également d’un petit écran devant les yeux du porteur. Dans les lunettes de Panasonic, les écrans de 1,3 pouces ont une résolution de 2560 x 2560 pixels, ce qui en dit long sur des images nettes. Les autres détails techniques sont également intéressants à lire. En plus d’un taux de rafraîchissement de 120 Hz doux comme du beurre, le HDR devrait également être à bord. Les mouvements de la tête sont enregistrés à l’aide de ce que l’on appelle le « suivi de la tête 6DoF » et transférés dans le jeu. Ceci est complété par des caméras à l’extérieur. Ceux-ci devraient fournir le suivi requis de l’intérieur vers l’extérieur. En plus du contrôle en déplaçant la tête, un contrôleur doit bien sûr également être utilisé. Panasonic souhaite fournir des informations à ce sujet plus tard.

Lunettes VR avec contrainte PC

Nous ne savons pas encore si le MeganeX fonctionnera sans fil ou non. Étant donné que Panasonic n’a fait aucune déclaration à ce sujet, nous supposons que le casque VR ne peut être utilisé qu’avec une connexion par câble. C’est surprenant au moins quand on regarde la puissance de calcul. Panasonic s’appuie sur le puissant Snapdragon XR1 de Qualcomm. Une connexion au PC est établie à l’aide d’un port USB-C. La caractéristique la plus excitante de la MeganeX, cependant, est sans aucun doute son poids relativement faible de seulement 250 grammes, ce qui signifie que Panasonic dépasse la concurrence.

L’idée de pouvoir profiter de la VR sans avoir à mettre un casque donne définitivement envie de plus. Et cela semble être exactement ce que Panasonic poursuit ici. La MeganeX est facile à porter comme des lunettes classiques. Seul un test pratique montrera si ce design minimaliste a aussi ses pièges. En particulier, un ajustement serré joue un rôle qui ne doit pas être méprisé dans le domaine des casques VR. Surtout avec les jeux rapides qui nécessitent des mouvements de tête saccadés, un cadre bancal est un poison pour l’expérience du joueur. Le seul élément apparemment destiné à assurer la stabilité est le support fixé au dos. Incidemment, les haut-parleurs des lunettes VR se trouvent également ici.

Une idée devient un produit commercialisable

L’exemple de MeganeX montre clairement quels avantages les filiales apportent avec elles pour des groupes technologiques aussi importants que Panasonic. Ici, les maisons mères peuvent se défouler sans chute dangereuse et développer de nouvelles idées. Le groupe japonais s’est entièrement appuyé sur sa filiale Shiftall pour le développement de la MeganeX. De la part d’une entreprise également petite, on ne s’attend pas à des quantités trop élevées lors du lancement d’un nouveau produit. Ce sera certainement le cas avec la MeganeX également. De cette façon, Philips peut mener sereinement une étude de marché sur les objets vivants. Cependant, si le casque VR fin devait réussir, nous pourrions nous attendre à d’autres développements passionnants. Ce serait particulièrement cool, par exemple, si vous pouviez utiliser des lunettes VR aussi compactes que la MeganeX en tant qu’appareil autonome sans avoir besoin d’un PC.

La réalité virtuelle devient de plus en plus facile

La filiale de Panasonic correspond définitivement à l’air du temps de la technologie VR actuelle. En fin de compte, les solutions qui visent à être aussi compactes que possible deviennent de plus en plus populaires. Un exemple de ceci est le Vive Flow de HTC. Bien que cela puisse suivre le MeganeX en termes de facteur de forme, il est à la traîne en termes techniques. Cela s’applique notamment à l’affichage, qui ne repose pas sur l’OLED, mais sur la technologie LCD classique. D’autre part, la solution VR de HTC utilise le même processeur que le Qualcomm Snapdragon XR1. Cependant, le Vive Flow a également d’autres objectifs. Il est conçu plus pour le plaisir spatial des films et des séries que pour les jeux.

MeganeX n’est que le début

Les projets d’avenir de la filiale de Panasonic sont au moins aussi surprenants que la préparation à la production en série de MeganeX. En plus des petites lunettes VR, d’autres dispositifs de réalité virtuelle doivent être lancés. Celles-ci doivent avant tout servir à l’immersion du joueur. Un exemple passionnant est un gadget appelé « Pebble Feel ». Il s’agit d’une ceinture spéciale qui peut transmettre des vibrations et des températures au joueur. En plus de cela, un ensemble avec « HoritoraX » devrait être lancé, qui devrait suivre les mouvements de votre corps.

La sortie est encore inconnue

Mais il en va de même pour les gadgets comme pour les lunettes VR elles-mêmes.Ni Shiftall ni Panasonic n’ont donné de détails précis sur une sortie. Mais on connaît une période approximative au moins pour la MeganeX. Les lunettes VR ultralégères seront lancées au printemps 2022. Nous sommes curieux de voir si Panasonic peut atteindre cet objectif ambitieux.