Censure des médias : la Russie bloque le site « Welt »

Censure des médias : la Russie bloque le site « Welt »

Le site Internet du magazine d’information « Welt » n’est plus accessible depuis la Russie avec effet immédiat. Le journal l’annonce sur son propre site internet. On suppose que le blocage par l’autorité de censure russe était dû aux reportages critiques sur la guerre en Ukraine.

La page d’accueil du monde n’est plus accessible

Le magazine d’information Welt et son site web welt.de sont désormais bloqués en Russie. Depuis samedi dernier, les citoyens russes ne peuvent plus accéder au site Web, comme le rapportent à l’unanimité plusieurs agences de presse russes.

Roskomnadzor, le Service fédéral russe de surveillance dans les domaines des communications, des technologies de l’information et des communications de masse, a inclus la page d’accueil et tous les sous-domaines dans la liste des sites Web bloqués, empêchant ainsi l’accès à l’échelle nationale.

Le site BILD avait déjà été bloqué en mars 2022, auparavant les apparitions de Deutsche Welle et de la chaîne d’information britannique BBC étaient rendues inaccessibles dans le cadre de la censure des médias.

Le parquet lance le blocage

En conséquence, le site Web a été bloqué le 9 juillet 2022 à la suite d’une demande du procureur général de Russie. La raison spécifique pour cela sera dans la base de données publique de Roskomnadzor formulé très vaguement, écrit le monde. Il a déclaré que des informations seraient diffusées qui violeraient la loi.

Sous le numéro de dossier connexe de la série 27-31-2022, il existe également d’autres sites Web dont le blocage est lié à la censure des médias du gouvernement russe avec la guerre en Ukraine. Probablement aussi parce que welt.de publie également des reportages en russe, y compris des traductions d’articles de BILD, qui sont apparemment une épine dans le pied du gouvernement du Kremlin.

Depuis le début de 2022, la Russie est en guerre avec l’Ukraine voisine, utilisant une grande variété de moyens. Le fournisseur de streaming Netflix, par exemple, a reçu l’ordre de faire de la propagande en mars et a ensuite suspendu son service en Russie, tandis que le pays a bloqué les signaux GPS en Ukraine.

Peu à peu, de plus en plus d’entreprises ont tourné le dos à la Russie et imposé une grande variété de sanctions, c’est pourquoi la Russie a voulu s’isoler presque complètement de l’Internet mondial en mars 2022. Toujours en mars 2022, l’organisation de hackers Anonymous a piraté avec succès la base de données de Roskomnadzor, prenant environ 364 000 documents à l’autorité de censure. rendu public.