Adata XPG Atom 50 : SSD moderne à faible consommation électrique

Adata XPG Atom 50 : SSD moderne à faible consommation électrique

Les experts en mémoire d’Adata ont présenté un nouveau produit. Un autre SSD sous la forme du XPG Atom 50 vient maintenant s’ajouter au portefeuille déjà large. En plus des spécifications les plus modernes telles que la prise en charge du PCIe Gen4 x4 et un taux de transfert de données allant jusqu’à 5 000 Mo/s, il devrait pouvoir convaincre avant tout par sa faible consommation d’énergie.

Rainier Q garantit l’efficacité énergétique

Le choix de taille de l’Atom 50 n’est pas vraiment à jour, Adata aimerait ne lancer son SSD M.2 qu’en version 1 To. Cependant, l’accent est mis ici sur le « début ». Enfin, une autre version avec 2 To d’espace de stockage devrait suivre à une date ultérieure. Avec le contrôleur, Adata semble innover. Le fabricant installe le contrôleur IG5220, qui porte également le nom de « Rainier Q ». Cela présente de nombreux avantages. Comme beaucoup d’autres SSD d’entrée de gamme, le prochain Atom 50 n’a pas de cache DRAM. Cependant, le travail du cache devrait pouvoir être remplacé par le Rainier Q. Mais ce n’est pas tout, le contrôleur économise également de l’électricité. Afin de contrer efficacement les baisses de performances, le SSD récupère un peu de mémoire du système et l’utilise comme cache.

Taux de transfert élevés malgré l’absence de cache DRAM

Le XPG Atom 50 utilise la dernière technologie d’interface avec PCIe Gen4 x4. Théoriquement, les SSD peuvent atteindre des taux de transfert extrêmement élevés sur la base de cette interface. En l’absence de cache DRAM, les derniers travaux d’Adata doivent se contenter de débits de 5 000 Mo/s (lecture) et 4 500 Mo/s (écriture). Ce sont de bonnes valeurs pour un SSD sans cache DRAM. Les premiers rapports de test indiquent clairement que l’Atom 50 propose en option une feuille d’aluminium. Vous devriez pouvoir le mettre sur le SSD si la mémoire flash devient trop chaude. Comme évoqué au début, c’est avant tout la frugalité du SSD qui sort du lot. Si vous mettez les taux de transfert par rapport à la consommation électrique d’un faible 2,5 watts, c’est assez impressionnant. Grâce à sa faible consommation électrique, le SSD serait idéal pour une installation dans un notebook.

Prix ​​et disponibilité

Le moment où le SSD apparaîtra dans nos royaumes est encore inconnu. Il en va de même pour le prix qu’Adata souhaite appeler. Aux USA, l’expert du stockage souhaiterait lancer son XPG Atom 50 à un PDSF d’environ 120 dollars US. Compte tenu des bonnes caractéristiques techniques, ce serait un très bon prix.