14 mars 2019

6 astuces pour des repas sains, rapides et zéro-déchet

goldandgreen-repas-sains-rapide-zero-dechet-organisation

L'organisation est un des maîtres-mots quand on se lance dans le zéro déchet. Encore plus pour tout ce qui touche à la cuisine et à la préparation de repas sains et rapides. Au fil des années, j'ai mis en place plusieurs trucs et astuces qui me permettent aujourd'hui de préparer efficacement mes repas pour toute la semaine. Parce que manger sain sans se prendre la tête et surtout en restant 100 % zéro-déchet, c'est accessible à tout le monde. Il suffit juste d'une bonne organisation. Aujourd'hui, je vous propose donc de découvrir mon organisation et mes astuces pour des repas sains, rapide et zéro-déchet.



Un seul mot : organisation !


Globalement, changer sa façon de vivre pour adopter un mode de vie plus zéro-déchet, c'est déjà une question d'organisation. Au début, cela demande un temps d'adaptation. Et bah coté cuisine, c'est pareil ! Il y a tout pleins de petits trucs tout bêtes à mettre en place, pour gagner du temps... Et ça commence avant même d'aller faire ses courses.


1. Préparer ses menus 


Préparer ses menus à l'avance, on n'y pense pas forcement, mais mine de rien, ça fait gagner énormément de temps. Plus besoin de réfléchir chaque jour, à ce que l'on va manger, plus besoin de courir en catastrophe au supermarché, car il manque tel ou tel ingrédient.. Et surtout ça évite les mauvaises tentations, et ça quand on est un peu trop gourmand, mais qu'on veut faire attention à ce que l'on mange, croyez-moi, c'est vraiment un bonus !

Je prépare mes repas sur une ou deux semaines. Mais libre à vous de les étaler sur une plus ou moins grande période. L'idéal est au minimum pour une semaine, afin d'aller faire les courses une seule fois.

Prenez-vous une petite demi-heure, feuilletez vos livres de cuisine, vos comptes insta food favoris et notez-y les recettes qui vous donnes envie. Choisissez des choses simples et rapides à faire. Dans l'idéal, choisissez des repas avec les mêmes types de légumes, féculents, protéines par semaine (je vous explique pourquoi un peu plus bas...). Vous pouvez aussi adapter les recettes. Et si pas d'idée dites-vous que parfois, simplement du riz avec des légumes revenus dans des épices ça fait parfaitement l'affaire. Vous pouvez aussi vous laisser un repas "Joker" dans la semaine. Un repas où vous déciderez au dernier moment selon vos envies ce que vous mangerez. Moi, j'aime me laisser le dimanche midi ou le samedi soir de libre par exemple. Et au dernier moment, on improvise ce qui nous fait envie.
Chose importante aussi : j'essaie au maximum de prendre des recettes avec des ingrédients que je peux acheter en vrac ou alors (dans le pire des cas) dans des conserves en verre ou en carton. 


Essayez de bannir au maximum tout emballage plastique. Quand on prend le temps de regarder, on se rend compte qu'il y a presque toujours une alternative zéro-déchet à tel ou tel produit sous emballages plastiques. Il faut juste se donner la peine de chercher, et au bon endroit !


Une fois toutes vos idées rassemblées, notez-les sur un planning. Par exemple, j'utilise une page dédié à ça dans mon bullet journal. Les repas du midi et les repas du soir.


2. Préparer ses menus quand on mange en dehors de la maison


Le midi, je mange au boulot. Donc, chaque soir, je dois me préparer une gamelle. Pour éviter de passer des heures à cuisiner (où avoir la flemme et opter pour un sandwich à la boulangerie, pas forcement très sain...) j'ai trouvé un truc qui marche du tonnerre: je choisis deux ou trois plats "midis" pour toute la semaine et je les cuisine en double portion pour pouvoir en manger deux fois. Pour évité d'être lassée, je les alternes. Par exemple le repas du lundi midi est le même que celui du mercredi midi. Celui du mardi est le même que celui du jeudi ou du vendredi. Vous voyez ?


3. La liste de course



Une fois les menus décidés, vous le voyez venir ... C'est l'heure d'établir une liste de course. La liste de course c'est vraiment LA solution pour ne pas craquer sur n'importe quoi en magasin, pour ne pas acheter plus que ce dont vous avez besoin et donc, par conséquent, pour réduire le gaspillage.

Je fais l'état des lieux de mes menus et je note tout ce dont j'ai besoin pour mes recettes. L'idéal est d'être le plus précis possible niveau quantité pour ne pas avoir à retourner dans votre épicerie (gain de temps, de gaspillage, de craquages...). . Petite astuce pour les gourmands : faites les courses le ventre plein, ainsi vous évitez de craquer sur des choses qui vous font envie, mais qui ne sont pas prévu aux menus ou que vous regretteriez d'avoir achetés.

goldandgreen-repas-sains-rapide-zero-dechet-organisation-course

4. Bien faire ses courses 


Généralement, je fais mes courses en deux temps. Je commence toujours pas me rendre dans le magasin bio de ma ville. J’achète le maximum de ma liste là-bas. Et dans un second temps, s'il me manque des choses, je termine dans un supermarché/hypermarché de grandes distributions... Honnêtement, j'essaie au maximum de réduire mes passages dans ce genre d'enseigne. J'ai toujours en tête que les choix des consommateurs sont comme des votes. Achetez dans de grandes enseignes sans éthiques, c'est leurs dires oui, c'est leur donner du pouvoir et des moyens de faire toujours plus... Alors je privilégie au maximum les petites épiceries locales. Mais honnêtement, parfois, je n'ai pas trop le choix, et je termine mes courses dans la grande distri... Bref, on passera sur ce sujet, juste une chose : pensez bio, et surtout pensez local. Achetez dans une petite épicerie, ou sur un marché, c'est participer aux salaires des employés (qui sont souvent leurs propres patrons) et ca les fait vivre...

Je n’achète que ce qui se trouve sur ma liste. Pas de superflu. J'évite le gaspillage, j'évite d'acheter trop et de devoir jeter par la suite et puis au passage ça fait des économies non-négligeables dans le porte-monnaie !


5. Préparation des repas



LE truc, pour préparer ses repas avec efficacité, c'est de prendre de l'avance... Et de prendre le temps.

Choisissez un jour dans la semaine ou vous avez un peu de temps libre. Pour moi, généralement, c'est le dimanche. Je prévois une heure trente à deux heures de cuisine... Ça parait beaucoup, mais ce temps va servir à préparer presque tous les repas de la semaine. Donc finalement, deux heures d'un coup, un jour où l'on n'est pas pressé ni stressé... C'est beaucoup mieux que 20/30 minutes chaque jour dans la fatigue et la précipitation non ?
Donc chaque dimanche, je prépare mes repas au moins pour le midi, et souvent pour le soir.

Comme expliqué plus haut, je mange sur mon lieu de travail donc je prévois généralement deux gros plats que je diviserai en plusieurs portions.

Après, c'est -encore- une question d'organisation. Ça peut être une super idée de cuisiner deux ou trois légumes, mais sous différentes formes. Vous gagnerez beaucoup de temps de cuisson. Alors que si vous choisissez des menus avec pleins de légumes et d'ingrédients différents vous prendrez beaucoup plus de temps.

C'est pareil pour tout ce qui est céréales et protéines. C'est vrai que sur une semaine, vous retrouverez un peu les mêmes goûts/aliments, mais à vous d'adapter la semaine suivante, à vous d’adapter la façon de les préparer.

Pour préparer vos repas, pensez malin : commencez en priorité par les choses les plus longues à cuire et continuez par les choses qui prennent moins de temps. Si vous avez le temps et l'envie vous pouvez même lister tout ce que vous avez à faire comme tâches, tous plats confondus (épluchez, couper, faire cuire, etc...) et les organiser par écrit. Comme ça, il ne vous reste plus qu'à suivre chaque étape comme une recette, et à assembler toutes vos préparation à la fin.

goldandgreen-repas-sains-rapide-zero-dechet-organisation-cuisine

6. Vives les tuptup


Le dimanche soir, je passe mes deux heures à cuisiner et directement, je prépare des tupperwares pour la semaine. Au moins les tupperwares du midi. Je divise les plats en différentes portions, et si j'ai trop, je mets au congélateur, ça pourra toujours dépanner plus tard.

Pour les repas du soir -en ce moment comme c'est l'hiver- je privilégie des soupes. Je prépare donc une grande quantité de soupe qui me fera deux ou trois soirs. Et la semaine suivante, je change de recettes pour varier.

Les plats se conservent bien en tupperware. Bien fermé et mis au frais vous pouvez conserver la plupart de vos préparations 5 à 6 jours.


Alors, prêts à tester ?


Finalement, pour deux heures de cuisines (environ, tout dépend des plats que vous préparez.) j'ai des repas de prêts pour toute la semaine. Je cuisine maison donc je sais ce que je mange. Je ne suis pas tentée par la flemme de préparer mes gamelles et d'aller acheter un sandwich. Je ne génère pas de déchet (à part ceux des matières premières mais ça c'est à gérer lors des courses) et je gagne du temps en semaine ! Parfait non ?

Avez-vous des astuces cuisines zéro-déchet, rapide et saines ? 
Partagez-les en commentaire :) 

goldandgreen



1 commentaire:

  1. Coucou, j'ai les même astuces que toi :-)
    Je prends mes livres de cuisines, je sélectionne les plats que nous souhaitons manger dans la semaine. Nous faisons les courses en conséquence et le dimanche, je cuisine avec mon chéri environ pendant 2 heures et comme ça les goûters de mes miss sont prêts, le lait végétal pour les 3 jours à venir aussi, le pain, pain de mie aussi et les plats pour le midi et soir.
    J'emmène mes tuptup (mon chéri ça le fait rire quand je dis ça) mes couverts et ma serviette lavable comme ça au travail et c'est parfait. Et j'ai toujours un petit sac à vrac avec moi pour mettre mon pain individuel que j'achète pour le midi à la boulangerie.
    Et ma petite qui prend son goûter à l'école part avec son pochon chaque jour rempli de son fruit ou de sa compote que nous mettons dans une gourde lavable et son gâteau que j'ai préparé et sa gourde d'eau. (j'ai un article le gouter en mode zéro déchet sur mon blog d'ailleurs).

    RépondreSupprimer