3 septembre 2018

DéfiGreen #4 : Des vacances minimalistes et zéro-déchets

goldandgreen-defi-green-vacances-minimaliste-zero-dechet

Cette année, je pars en vacances ! Je me suis dit que c'était le bon moment pour me relancer un défi "green". Et quoi de mieux que partir en tente pour relever ce défi ? Alors c'est décidé, cette semaine, nous allons installer un campement responsable et le plus zéro-déchet possible. Entre ce que j'emporte dans ma valise, pour la cuisine et le matériel de campement, voilà un petit résumé de tout ce que j'ai amené avec moi pour une semaine de vacances responsable. En prime, un petit résumé de la semaine, pour voir si ce défi a été gagné ou perdu !!


  • Un campement responsable !


Camper rime avec responsabilité non?! Cette année, pour des raisons autant écologique qu'économique, notre petite semaine de vacances se ferait en toile de tente, avec une mission : ne rien acheter de neuf!
Je me suis donc lancé le "défi" de rassembler du matériel pour créer un "campement" responsable et le plus zéro-déchet possible. Je suis donc allé fouiller chez maman, qui avait un bon stock de matériel à nous prêter. Entre ce qu'elle m'a gentiment prêté et ce que j'ai trouvé à la maison j'ai donc réussi à réunir tout ce qu'il nous faudrait pour installer notre campement "seconde-main":

- Une tente avec chambres
- Une petite table pliante
- Deux tabourets pliants
- Une grande paillasse
- Une glacière
- Du fil à linge
- Un Matelas + gonfleur + draps + duvet

Pensez aux adaptateurs si comme nous, vous partez en tente. Les campings peuvent en louer ou en vendre, mais à des prix un peu trop élevés par rapport à ce que ça vaut vraiment... D'ailleurs, c'est le seul truc qu'on à acheté pour partir, puisque personne n'en avait à nous prêter. Et le camping n'en louait pas...

  • La cuisine ZD et minimaliste du campeur :

Bon à la maison, le zéro-déchet a pris le pas dans la cuisine et nous sommes habitué à nous passer de sopalin et éponges cracras. La mission pour le coté "cuisine" est plutôt de viser le minimalisme, tout en gardant nos habitudes zéro-déchets. A nouveau, rien de neuf, que des choses que l'on utilise déjà à la maison ou bien que nous nous sommes fait prêter :


- Un saladier refermable
- Deux bols en bois de bambou
- Couverts (ceux de la maison)
- Une gourde
- Deux serviettes en tissus
- Un torchon
- Une brosse à vaisselle
- Une spatule en bois
- Un réchaud
- Un savon de marseille pour la vaisselle, (mais qui fonctionne aussi pour laver le linge)


  • Dans ma valise minimaliste :


L'heure de remplir la valise est le moment le plus compliqué, je sais qu'il va falloir faire des concessions. Le but est de partir avec le moins de choses possibles. Après tout, nous ne partons que 7 jours, alors pas besoin d'emporter toutes mes fringues d'été, ni tous mes produits soin favoris ! Seulement, il va falloir faire un choix sur ceux que j'emporte et ceux qui n’aurons pas le privilège de m'accompagner en vacances lol.

Pour les vêtements j'ai décidé de m'en tenir à :
- Trois tee-shirts
- Une robe
- Deux shorts
- Un sarouel
- Un gilet
- Un pyjama (en cas de nuit fraîche)
- Un maillot de bain

- Un chapeau
- Une paire de lunette de soleil
- Une paire de sandale

Coté toilette :
- Une serviette de bain
- Une serviette de douche
- Une brosse à cheveux
- Du papier toilette (ne riez pas, c'est un indispensable non !?)

Dans ma trousse de toilette :
- Un savon 3 en 1 (corps / visage / cheveux)
- Mon hydrolat de rose
- Un pot d'huile de coco
- Un pot de beurre de karité
- Mon tube de crème solaire maison

Pour finir, j'ai fait quelques courses pour éviter d'acheter sur place. Du coup, j'ai fait une petite liste d'aliments de bases à avoir en dépannage et que je pourrais emmener en bocaux : comme les pâtes ou le riz. J'y ai ajouté quelques ingrédients en conserve, pour le coté pratique.. Mais j'ai opté pour des conserves en verre évidemment.

goldandgreen-defigreen-vacances-minimalisme-zero-dechet

  • Le défi pendant la semaine :



Valises bouclées, voiture chargée.. Nous voila sur le départ, c'est parti pour quelques heures de route, direction le sud de la Vendée.
J'avais prévu un petit goûter pour la route : des cookies fait maison, conserver dans une boite tupperware : zéro emballage, zéro déchet.
Pour le premier repas, j'avais aussi prévu des sandwichs, préparés la veille au soir et emballés dans mes supers beewraps.

Le premier jour a donc été un sans faute : aucun déchet de généré, du fait maison, et puis le soir on a mangé au resto alors bon ...

Deuxième jour : C'est l'heure du petit déj, et oh grands dieux, je m’aperçois que j'ai oublié de commander mes petits pains au chocolat (le plaisir obligatoire des matins de vacances) au camping.. Pas le choix, direction la boulangerie.. Flûte je n'ai pas pris de sacs à vrac (la bonne erreur), résultat : premier sac jetable recolté, (mais c’est la faute aux pains au chocolat) ahah.

Les jours suivants : bon, je me rends compte que c'est assez compliqué de manger en camping sans générer de déchets. On peut difficilement se faire nos propres sandwichs, car on ne peut pas conserver de choses "fraîches". Et puis les sandwichs ça va un moment, mais pas à tout les repas ! J'avais prévu des pâtes et du riz en vrac, mais pas en quantité suffisante donc il a fallut racheter en sachet plastique (le vrac par là bas, ils ont pas l'air de connaitre), pour le soir on se débrouillait au mieux en achetant en conserve (qui se recycle) plutôt que dans du plastique.. Certes, ce n'est pas l'idéal, mais c'est toujours un petit pas de plus.
Les bocaux en verre? N'en parlons pas.. Vous devez savoir que généralement ils sont plus chère, mais alors là, dans une ville aussi touristique, les prix étaient vraiment exagérés, et nous n'avions pas un gros budget. Au final on a fait de notre mieux : pour les plats "tout prêt" à manger rapidement nous avons privilégiez les emballages recyclage : cartons et conserve. Mais pour être honnête nous avons quand même consommé du plastique.
Pour les repas pique-nique, comme à notre habitude, nous avions une gourde, des couverts réutilisables et des serviettes en tissus. Sur ce point pas de problème.
Par contre, nous avons pu faire des petits gestes autre part. Notre consommation d'eau et d’électricité par exemple ont été très faible, et ça, c'est déjà chouette.

defi-green-vacances-minimaliste-zero-dechet


  • Bilan :

Je me suis rendu compte que passer des vacances zéro-déchet en tente, finalement, ce n'est pas si facile que ca...
En fait, c'est surtout le coté alimentation. On ne veut pas se prendre la tête, alors on va au plus simple, et malheureusement, aujourd’hui, qui dit simplicité/praticité dit emballage (et plastique).
Pour le reste, il n'y a pas eu de soucis.
Donc, finalement, je suis un peu mitigé sur le résultat de ce défi. Je ne suis pas vraiment satisfaite, car nous étions loin du campement 100% zéro-déchet dont je rêvais. Mais à côté de ça le principe "minimaliste" à bien fonctionné. Nous avions peu de chose, mais chacune à servis.
Une chose est sur: c'est une bonne expérience. J'ai pu voir les difficultés rencontrées concernant l'alimentation, et l'année prochaine je retenterai l’expérience. En y réfléchissant bien, je suis sûr qu'il existe des solutions toutes simples pour mieux maîtriser sa consommation de déchets en vacances.

N'hésitez pas à me partager vos expériences, et peut-être vos solutions, 
pour des vacances minimalistes et zéro-déchets!
goldandgreen

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire