130 millions d’euros pour l’application d’avertissement Corona

130 millions d'euros pour l'application d'avertissement Corona

Après une petite demande du groupe parlementaire AfD, le gouvernement fédéral a divulgué les coûts totaux à ce jour pour le fonctionnement de l’application d’avertissement Corona : des coûts d’environ 130 millions d’euros ont été encourus jusqu’à présent.

Contexte : demande de l’AfD

La faction AfD a fait une petite demande au gouvernement fédéral pour obtenir des informations plus détaillées sur les coûts encourus jusqu’à présent en relation avec l’application d’avertissement. Par le passé, le parti a clairement critiqué les mesures prises pour lutter contre la pandémie, dont certaines ont conduit à des voies abstruses : après l’introduction de l’application, le vice-président du groupe parlementaire AfD a lancé l’application dite d’espionnage, qui auparavant devrait avertir les smartphones actifs dans la zone et avoir installé l’application d’avertissement Corona. L’application payante, qui n’est plus disponible, n’était pas supérieure à n’importe quel détecteur Bluetooth LE gratuit ; En outre, la question s’est posée de l’utilisation des informations collectées moyennant une redevance unique de 1,19 euro sur l’utilisation de l’application d’avertissement dans leur propre environnement. Dans un passé récent, l’AfD a été dans les médias car plusieurs députés non vaccinés ne sont plus autorisés à siéger dans la salle plénière du Bundestag en raison de la réglementation pandémique et suivent désormais les débats depuis la tribune du public.

Des frais de fonctionnement exorbitants

Malgré ce contexte de la demande, les chiffres qui viennent d’être publiés sont d’intérêt général. Le gouvernement fédéral a annoncé qu’en 2020 et 2021, un total de 116,3 millions d’euros a été versé aux sociétés SAP et T-Systems, qui sont responsables du développement et de l’exploitation de l’application. A cela s’ajoutent 13,6 millions d’euros de publicité facturée via l’Office fédéral de presse et 71 000 euros de frais publicitaires supportés par le ministère fédéral de la Santé. Les coûts d’exploitation mensuels moyens de l’année écoulée s’élevaient à 3,94 millions d’euros. Pour l’année en cours, il devrait être de 2,66 millions d’euros.

L’application a maintenant été téléchargée plus de 40 millions de fois. Au fil des ans, elle a été critiquée pour diverses raisons. Outre des critiques fondamentales sur la lutte contre la pandémie, des inquiétudes concernant la protection des données et l’efficacité du contact tracing via l’application ont été exprimées. Le dernier aspect pratique mentionné revêt également une importance particulière compte tenu de l’augmentation rapide du nombre d’infections dans l’onde omicron, car une réaction adéquate aux contacts à risque n’est guère possible lorsque les autorités sanitaires sont occupées. De plus, il y a les règles de quarantaine qui ont changé depuis, ce qui rend les contacts à risque moins significatifs juridiquement, du moins pour ceux qui ont été complètement vaccinés. Cependant, cela n’affecte pas l’évaluation des risques personnels éventuellement améliorée grâce à la fonction d’avertissement de l’application.