13 mars 2017

Le greenwashing

greenwashing

Les questions sur l'environnement, sur l'écologie et vouloir adopter un mode de vie naturel revient de plus en plus dans notre quotidien, que ça soit au niveau de l'alimentation ou de la beauté, nous sommes de plus en plus à faire attention aux produits que nous utilisons et à notre façon de consommer.
Et ça, les marques l'ont bien compris.  Pour attirer les acheteurs vers leurs produits elles usent et abusent de toutes sortes de techniques. Notamment du greenwashing.




  • Alors c'est quoi le Greenwashing ?


Le greenwashing, "ecoblanchiment" ou "verdissage" en français est une expression qui désigne un procédé de marketing dont le but est de se donner une image écologique et responsable.
Le terme vient des mots  "Green" qui signifie vert, et "whitewash" qui veut dire blanchir, dissimuler ou encore "brainwashing" lavage de cerveau.

Ce sont souvent de grandes multinationales qui polluent excessivement la nature par leurs activités. Alors pour redorer leur image elles dépensent beaucoup d'argent dans leurs techniques de communication pour « blanchir » leur image. Les marques vantent leurs produits comme étant écologiques et protégeant l'environnement mais finalement ne respectent pas du tout cette éthique.
C’est pourquoi on parle de green washing.



  • Qu'elle genre d'entreprise pratique le greenwashing ?

Toute sorte d’organisations ou d'entreprises peuvent pratiquer ce genre de publicité mensongère.
Dans l'automobile par exemple avec le concept de voitures vertes, dont il faut parfois se méfier.
Certaines entreprises d'alimentation comme McDonald, Coca Cola, Herta, ou de produits ménager chimiques qui apposent des mentions "produits verts, "produits nature" etc.. 
De nombreuses marques de cosmétiques et produits de beautés abusent du greenwashing, notamment pour les shampoings et soins, comme les marques du style Garnier, le petit marseillais, Loréal etc..

greenwashing slowcosmétique

  • Comment reconnaitre une marque qui utilise le greenwashing ?

Déjà, il faut se méfier de certaines grandes marques, surtout celles qui ont des centaines d'enseignes dans le monde. Les packagings avec des couleurs vertes, des fruits, etc.. mais qui sur l'étiquette ont de nombreux ingrédients aux noms bizarres et imprononçables sont également à bannir. Ou encore des produits chimiques avec des logos d'arbres ou des forêts par exemple,
Pour être plus précis, voici une liste des critères à vérifier pour déceler ce genre de procédés:

- les usages d'images suggestives, de slogans abusifs,
- le manque de crédibilité par rapport à la marque, ses antécédents..
- un jargon trop écologique,
- l'usage de mots approximatifs,
- le manque de transparence,
- l'absence de preuves,
 - un faux eco-label

  •  Les marques qu'on utilisent souvent et dont il faut se méfier :


Voila une petite (et infime) sélection de marques qu'on trouve régulièrement chez nous, en particulier pour nous les filles mais qui ne sont pas tant propre que ça !

- Garnier
- Sanex
- Le petite Marseillais
- Nectar of Nature
- Klorane
- Caudalie
- Palmolive
- Timotei
- Yves Rocher
- The Body Shop
- ...

greenwashing anti-greenwashing

  • Reconnaitre les bons produits 

- Ne pas se fiez à certains mots qui peuvent attirer le regard comme "naturel", "végétal", "éco" si ils ne sont pas accompagné de labels certifiés et de compositions correctes.
- S’assurer des labels présent sur le produits. Voila une petite sélection de logo fiable, attention certains logos seules ne garantissent pas l'entière composition des produits. Par exemple un produit avec un label bio peut très bien être composé d'autre produits chimiques mais avec quelques ingrédients végétaux issuent de l'agriculture biologique.. Donc il faut apprendre à faire attention.

label bio slowcosmétique

- Si le produit n'a pas de label, vérifiez la liste des ingrédients; plus il y en à, plus il faut y préter attention et s'inquietez. Faite attention aussi au nom des ingrédients. Pour réussir à bien analyser je vous laisse cliquer sur cet article: "Comment analyser la composition d'un produit de beauté".

Pour en savoir plus :

-Site pour décrypter les étiquettes et se mettre à la slow cosmétique : "Slow Cosmétique".
-Greenwashing, Cécile Berg, aux éditions La Plage.
-Article de Les Trappeuses sur le greenwashing.


J’espère que ce petit article vous aura éclairez sur ce principe de greenwashing ! Je ne suis pas une experte mais j'ai essayé d'expliquer au plus simple. N'hésitez pas à réagir en commentaire, et de me dire si j'ai oublié des choses importantes, je rajouterai vos savoirs avec plaisir dans mon article.

Alors, vous connaissiez ce concept ? Vous êtes vous déjà fait avoir par le Greenwashing ?
goldandgreen aimy
 

6 commentaires:

  1. Moi je connais, et j'avais commencer par acheter des produits The Body Shop en me disant "Trop cool, c'est naturel blabla" mon oeil oui..
    Du coup j'achète plus de produits là-bas, et pour les autres marques ça fait longtemps que j'en achète plus :) Merci pour cet article super complet comme toujours !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil, j'étais fan des marques du style Thebodyshop, Yves Rocher et compagnies .. D'ailleurs ils m'en restes encore dans la salle de bain ahah, mais pour sur, je ne les rachèterai pas !
      Avec plaisir alors, contente que ça t'ai plut ;)

      Supprimer
  2. Merci pour cet article, très intéressant !

    RépondreSupprimer
  3. Choquée ! Yves Rocher et Body Shop je n'aurai jamais pensé. Merci pour ton article très riche en informations !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il n'y a qu'a regarder la composition .. Bon après ils restent toujours mieux que certaines marques, mais pas non plus supra top :)

      Supprimer
  4. Super sujet d'article :) eh oui, elles nous endorment ces grandes marques avec leurs belles paroles ahah. C'est vrai qu'en vérifiant la composition de ma crème caudalie et de mon gel intime saforelle j'ai halluciné. Et on paye ça un bras en +. Lush est aussi très controversé. Bisous ma belle ^^

    RépondreSupprimer